Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 15:36

C'est l'histoire d'une jeune femme qui vient acheter une laisse type "enrouleur" pour son petit chien.. Jusque là, tout va bien.

 

Elle revient le lendemain ou le surlendemain pour protester car le bout de la laisse s'effiloche. Mon assistante me montre l'objet, et effectivement, le filin s'effiloche au bout.. Bon, ça arrive, on lui propose de lui échanger sa laisse.

 

Au moment de repartir avec sa laisse toute neuve, son fils d'environ 6-7 ans lui dit que oui, mais qu'il a vu la chienne avec la laisse dans la gueule... Une petite voix, mine de rien...et hop, la dame s'en va !

 

Du coup, nous regardons de nouveau la laisse effilochée de plus près : Et oui, il y a bien des traces de crocs sur le plastique ! Ni une ni deux, mon assistante en colère la poursuit sur le parking ! Elle a rendu la laisse neuve, mais avec l'argument imparable "mais c'est pour les chiens quand même, la précedente m'avait duré 10 ans !"

 

 

Repost 0
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 12:47
La profession change... Je ne résiste pas au fait de vous faire part de quelques morceaux d'un article "quand on aura 20 ans en l'an 2020" du magazine " L'essentiel" N°118 petite revue connue des vétérinaire. Les citations sont en bleu.

Le statut du vétérinaire change, la profession se féminise et rentre dans le coeur des jeunes par l'intermédiaire des jeux vidéo. " Le vétérinaire de 2008 s'appelle Léa, elle n'exerce pas un métier, elle vit une passion dans laquelle l'argent n'a pas d'importance", Ceci explique alors pourquoi "son client le considère plus comme un "sauveur" que comme un docteur, c'est un magicien puisque selon l'adage, les animaux ne parlent pas. Il va de soi, pour le client, qu'il exerce un sacerdoce et qu'il doit être disponible 24 heures sur 24. Il est proche, presque un ami, il sait écouter, au total, le vétérinaire est un être à part, exceptionnel."

Quand je dis qu'il est plus facile de trouver un véto qu'un médecin, parfois....Je ne dois pas être la seule à le penser alors...
En tous cas, ceci est révélateur de la façon dont nous considèrent beaucoup de client. Qui n'a jamais entendu "ha, vous exercez un métier dont je revais..." ? Ceci explique aussi pourquoi les clients sont de plus en plus exigents. Le véto est un "presque-Dieu", alors il doit tout savoir. Pas toujours facile de dire "je ne sais pas", ou d'expliquer pourquoi tel traitement n'a pas bien fonctionné (malgré son prix, hé oui), alors même qu'être mis sur un piedestal n'est pas forcement désagréable. "Les vétérinaires voudraient être des êtres à part et leurs clients veulent qu'ils le soient, ils ont pour eux les yeux de l'amour." Malheureusement, il faut descendre de notre petit nuage, dans la réalité " les vétérinaires estiment que leur relation avec les clients est de moins en moins gratifiante, que ceux-ci sont de de plus en plus exigeants et difficiles.{...} Quant aux clients, ils trouvent les consultations trop rapidement expédiées, se plaignent des praticiens qui ont peur de leur animal (il va de soi que le vétérinaire est aussi dompteur), et le statut de "marchand" les gène quelque peu" Et oui, il faut être (bon)médecin, psychothérapeute, polyvalent, notre image n'est pas toujours facile à assumer, mais comme le dit l'auteur de l'article "Rassurons-nous. Les clients interrogés ont tous dit la même chose : "les autres vétérinaires sont comme ça, mais pas le mien !"

Tout de suite, on se sent mieux !

Repost 0
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 11:34
C'est une anecdote qui est arrivée à ma collegue que je vous livre ici...

Il est tard, il fait nuit, elle est de garde...
Le téléphone sonne.. Au bout du fil,  une propriétaire d'un caniche, paniquée, parce que son chien vient de tomber du canapé, qu'il hurle, et qu'il est paralysé ! Effectivement, on entend le chien pleurer, la famille pleurer...
Ma collègue leur dit d'ammener l'animal tout de suite..

Pendant ce temps, elle prépare ce qu'il faut pour traiter une éventuelle hernie discale. Chute de canapé, race Caniche, les facteurs prédisposant sont présents.

Un quart d'heure plus tard, la famille arrive. Le chien est posé sur la table. Il ne pleure plus, et effectivement, il ne peut plus bouger, il est coincé dans une position étrange... Ma collègue retient un sourire et demande "il n'était pas en train de se gratter les oreilles avant de tomber ?" Réponse affirmative et surtout étonnée de la part des propriétaires. Ma collègue a alors pris une paire de ciseau, et d'un coup a libéré ce pauvre chien, qui en se grattant les oreilles s'était coincé les ongles de la patte posterieure dans son épaisse toison frisée ! De quoi hurler et tomber du canapé !

Les propriétaires étaient tout confus d'être venu pour ça, et ma collègue à tellement ri  qu'elle s'est estimée suffisament payée, et n'a donc rien fait régler.
Repost 0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 16:38
- "Ma minette a mis bas il y a deux jours.. Le pancréas est sorti avec chaque petit"... (tant que le placenta reste à sa place, hein !)

Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 18:47
Voila à quoi ressemblait notre dernier petit blessé, apporté par un client :


UNe petite chouette effraie. Les rapaces étant des animaux protégés, nous ne pouvons les garder. J'appelle donc la LPO qui nous envoie une de leurs représentantes : J'avais examiné rapidement la chouette,pour savoir pourquoi elle s'était si facilement laissée attraper, en plein jour qui plus est. L'examen avait montré une luxation ou une fracture de la hanche, et je l'avais trouvé un peu maigrichonne. J'en avais alors déduit que son problème de patte n'était pas récent.. Je n'étais pas allé plus loin dans les examens, car des vétérinaires ayant beaucoup plus l'habitude que moi allaient la voir de toute façon.




Lorsque la représentante de la LPO arrive, je lui donne l'oiseau, lui explique ce que j'ai vu, en émettant des réserves car je n'ai pas beaucoup l'habitude des oiseaux.

Lorsque l'oiseau a été confié au responsable, l'examen a confirmé une luxation de la hanche, et une maigreur de l'animal... (j'en étais la première surprise) Ce qui a beaucoup impressionné la représentante de la LPO ! Le plus drôle, c'est que cet épisode l'a décidée à me prendre comme véto pour ses animaux persos !
Repost 0
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 19:00
Dans la clientèle j'ai quand même quelques cas particuliers. Je parle des humains bien sur. La plupart sont sympathiques, le courant passe plutot bien. Avec certain d'entre eux, il arrive qu' au fil de la conversation lors d'une consultation, le sujet dérive...

UN après midi, arrive Monsieur X, maitre-chien, avec son grand berger allemand. Le chien est impressionnant, mais bien éduqué. Le maitre n'est pas très grand (le chien parait d'autant plus impressionnant), un peu une tête de voyou, un peu le genre qu'on n'a pas envie de rencontrer au coin d'une rue déserte la nuit. Mais il arrive toujours avec le sourire et la plaisanterie facile (voire un peu limite) à la bouche.  Ce contraste ne cesse de me surprendre chaque fois.

Ce jour là, il vient vacciner l'un de ses chiens. Je prends le carnet de santé et l'ouvre à la bonne page. Il en tombe une feuille de magazine pliée en quatre, que je mets de coté. A ce moment, il récupère la feuille qu'il avait semble-t-il oublié là depuis un certain temps, l'ouvre et... éclate de rire ! Puis la referme en disant simplement avec le regard coquin "ha oui ! en fait ça c'était pour toi" Evidemment, j'aurai du me méfier, mais la curiosié l'emportant je le questionne. Il ne s'est pas fait prier pour me donner le papier sur lequel je découvre... une publicité concernant un onguent pour faire grossir la poitrine féminine !!!!  Il est vrai que de ce coté là, la nature n'a pas été très généreuse avec moi, mais quand même ! (Pas timide le bonhomme ).

Quand je lui ai dit que pour me venger j'allais le piquer dans les fesses, il a sauté sur la table (!!!)... Et il est redescendu aussi sec lorsque je lui ai dit que s'il baissait son pantalon il avait droit à une photo sur internet ! Ouf !

Quand je pense que si j'avais travaillé en labo j'aurai raté ça....
Repost 0
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 19:54
Les hamsters, cobayes, lapins et autres petites bestioles payent un lourd tribu à l'être humain. Quelques petites anecdotes pour illuster ceci :

Je reçois un jour à la clinique une jeune femme, avec son enfant de 7 ou 8 ans en larmes.. Le petit ouvre ses mains et me présente un hamster apparemment en très mauvais état, et visiblement en train de mourir. Je le fais rentrer en salle de consultation. Il me suit, seul, sa mère refusant de rentrer, car "il l'avait bien mérité". Après explications, il s'est avéré que le petit avait la charge de surveiller sa petite soeur, toute jeune, pour qu'elle ne touche pas au hamster. Elle avait échappé à sa surveillance, avait attrapé le hamster dans ses mains maladroites, et en voulant l'empécher de s'échapper, avait serré les mains un peu fort... Il a fallut que ce soit moi qui explique à l'enfant en pleurs que le hamster était en train de mourir, et qu'il fallait l'endormir pour qu'il ne souffre pas... 

Nous avons aussi reçu un jour un petit lapin nain, tout blanc, tout mignon.. avec de gros problemes de locomotion depuis quelques jours. Il ne se déplaçait plus qu'avec les posterieurs. Une radiographie plus tard il s'avère qu'il a une fracture aux deux anterieurs ! Il était tombé des bras de la fillette de la famille.... Celui-ci a été opéré.

On ne compte plus les petits hamsters russes brulés par de l'eau bouillante car trop près de la cuisinière, ou celui qui tombe de l'épaule de sa petite maitresse, qui, se retournant pour le ramasser, a malencontreusement posé son pieds dessus...ou celui, tout simplement qu'on oublie de nourrir...

Ces petits animaux sont fragiles et demandent un minimum de soins et d'attentions que les enfants ne peuvent apporter. Ce ne sont pas des jouets, mais des êtres vivants ! ils ne peuvent être laissés sous la responsabilité d'un enfant ! Plus l'enfant est petit, plus l'animal doit etre solide... Pensez à eux avant d'offrir un hamster, cochon d'inde ou autre petit rat, qui risque de finir sa vie de manière horrible après l'avoir entièrement passée dans un espace microscopique...

Repost 0
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 19:25
...Déja, quand ça commence comme ça, c'est mauvais signe : Soit c'est grave, soit c'est l'heure de la fermeture...

Cette fois là, un peu avant midi : "allo docteur ? j'ai un chiot qui vomit depuis 3 jours, ce matin il a fait une diarrhée avec beaucoup de sang, et là, il bouge plus.." puis le coup de grâce : ".. vous pouvez passer ?" Bien sur, je vais venir directement avec le cercueil, ça ira plus vite... Finallement hospitalisé, le pauvre chien ne survivra pas longtemps, mais j'ai quand même eu droit à un "il est mort ?" surpris.

Le pire c'est que le prétexte de non déplacement à la clinique est souvent "j'ai un bébé" -c'est vrai qu'ils ont une facheuse tendance à bloquer les portes ou piquer les clés de voiture...- (désolée pour mes mamans qui me liront, c'est pour rire !), mais pour un bébé qui vomit, ils attendent aussi 3 jours qu'il ne bouge plus ? (là, c'est plus pour rire). 
Pourquoi passe-t-on d'un extrème à l'autre : soit c'est l'animal ammené en urgence parce qu'il a boudé sa patée il y a 1 heure, soit l'inverse, comme cette chienne arrivée en état de choc, avec perforation de l'uterus et péritonite parce qu'elle ne pouvait pas mettre bas (depuis combien de jours ??) et le propriétaire ne savait même pas qu'elle était gestante !, ou celle amenée pour un pyomètre (infection de l'utérus à col fermé) une semaine après le début des symptomes !

Finallement, je plains les psy... 
Repost 0
19 janvier 2008 6 19 /01 /janvier /2008 17:54
Cette semaine,  j'ai eu une journée "sous la ceinture".
 
Le chien qui s'est excité parce qu'il y avait une chienne en chaleurs dans le coin, et qui n'a, malheureusement, pas réussi à rentrer son pénis dans le fourreau. Vu le lendemain en consultation, il a fallut passer par le bistouri (Incision du fourreau) pour arriver à tout ranger. Comme dit mon chef "je préfère que ce soit lui que moi..."

A propos de collègue, elle a castré son chien, il y a un moment maintenant. Dans les jours qui ont suivis, il y a eu un gros oedème des bourses qui lui avait fait dire que son chien avait "des testicules grosses comme des couilles de vache"   Si, si...déformation professionnelle surement.

Examen général sur un chien mâle, avant la vaccination : J'examine le chien partout, et je palpe... les testicules. Réaction logique du chien, il rentre les fesses et s'assoit. Moi, bêtement m'adressant au chien "bha oui, je sais c'est pas agréable..." Réponse immédiate du propriétaire, s'adressant toujours au chien : "Mais si c'est agréable, c'est parce que tu n'as pas l' habitude " .

hum, hum... moi, je me marre...
Repost 0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 18:46
Ca faisait un moment que je n'étais pas venue ! Gros manque de courage, j'avoue, un peu prise par le boulôt, des cas "ralant" : une chienne diabétique dont le taux de sucre refuse obstinément de descendre malgré des litres d'insuline, à croire que c'est du sucre qu'on lui donne ! (et puis, expliquer que la resistante est probablement due à son taux de progesterone, et qu'il faudrait la stériliser, là, ça ne passe pas !), une beagle pas en forme, sur laquelle je soupconne une infection de l'utérus, mais rien de visible à l'echographie ! (bon d'accord, il est pas terrible mon echographe, mais quand même) Ca va finir sur le billard...j'attends les dernieres analyses. 

Voila, voila... Donc, pour me faire pardonner mon absence, une petite anecdote. C'est un jeune homme qui vient avec son chien car celui-ci a mordu (et fort)... sa compagne ! Je connais le chien, ça lui pendait au nez (heu... au museau ?). Son propriétaire veut l'euthanasier là, tout de suite, immédiatement... Evidemment, normalement la loi interdit d' euthanasier un chien mordeur dans les 15 jours qui suivent la morsure, pour vérifier que l'animal n'est pas porteur de la Rage. 
   Le propriétaire refuse de le garder et exige l'euthanasie immédiate, menace sinon de le tuer lui même, etc... je vous laisse imaginer le personnage. Bon, coup de fil à la DSV (Direction des services vétérinaires) qui autorise l'euthanasie à condition que la tête du chien soit envoyée au labo pour recherche rabique. Ce qui est expliqué à notre jeune homme, qui accepte (ce n'était pas la première fois qu'il était confonté au problème.....sans commentaires....).
   J'endors le chien... Et là, Monsieur me dit que non, il ne laissera pas son chien, qu'il m'a mentit, qu'il le garde et qu'il va l'enterrer chez lui !!! AAAArg, j'aurai du m'en douter.. Je l'aurai bien frappé, mais c'est un grand, plus fort que moi ! (oups). Je le menace de lui envoyer les gendarmes. Pas démonté, il me dit qu'il va l'enterrer et qu'ils ne le trouveront pas ! 
  Il m'avait vraiment énervé celui là ! je lui ai envoyé les gendarmes.  1 heure plus tard il me rapportait le corps de son chien, non mais !

Le plus étrange, c'est qu'il est revenu plus tard pour faire avorter une chienne, que le produit n'a pas fonctionné (1 %, écrit sur la notice), que la chienne a mis bas, qu'un petit est resté dans l'uterus... qu'il a beaucoup ralé et  fini par aller voir ailleurs. Comme quoi, il n'y a pas que la loi des séries, mais aussi la loi de Murphy ! (la loi de l'em...... maximum).
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de vetote
  • : carnets d'une vétérinaire salariée en canine
  • Contact

Recherche